Engaje

Ce que nous proposons

Si elle s’inspire de l’expérience parisienne de “La Maison des journalistes” (MDJ), l’association En-Gaje n’en reprend cependant pas la fonction de logement. En revanche, elle veut être un lieu de rencontres et de reconnaissance, d’aide et de services, de travail et de témoignages.

 

Rencontres et reconnaissance. Il s’agit de briser la solitude de l’exilé. Celui-ci côtoie des collègues, belges ou étrangers. Il noue des contacts professionnels et personnels. Il est considéré en tant que journaliste et pas uniquement comme « réfugié ».
Favoriser  le maintien de l’identité professionnelle antérieure à l’exil est un objectif majeur de En-GAJE. Cela passera par des contacts/insertions même minimes dans le milieu journalistique belge.

Aide et services. Les journalistes en exil reçoivent les informations utiles concernant leurs projets de démarches auprès des autorités, leurs droits et devoirs, Ils sont orientés vers des services extérieurs qui leurs sont accessibles (par ex. des cours de français, l’hébergement d’urgence, les consultations juridiques…).

Travail et témoignages. En-GAJE  développera un média en ligne pour des productions journalistiques (écrites et audiovisuelles).  Les exilés sont par ailleurs invités à témoigner (de leur parcours, de la situation dans leur pays d’origine, de l’exercice de la liberté de presse…) auprès de divers publics : dans les écoles secondaires (via « Journalistes en classe » organisé par l’AJP), auprès des médias belges, devant le grand public (débats, colloques…), et à l’université. A ce sujet, l’ULB propose des pistes concrètes sous la houlette de son Master en journalisme :
– mise en place d’une « News clinic » (à l’instar des « Legal clinic » en fac de droit). Elle serait un
espace de diffusions médiatiques (en lien, entre autres, avec Radio Campus)
– coopération avec la legal clinic pour les dossiers des journalistes
– accès des journalistes exilés à certains cours et/ou modules de formation continue
– coaching/correction d’articles
– intervention d’exilés auprès des étudiants (cours, conférences…)
– un DHC en lien avec le terrain journalistique étranger en collaboration avec la VUB.